Ccas

Le point sur le service le plus précaires du CCAS :

Des aides à domicile se sont plaintes qu’il n’y avait aucunes améliorations notables sur les conditions de travail malgré l’intervention de l’intersyndicale

Le syndicat Sud souhaiterait avoir un retour d’information des aides à domicile sur l’application ou non des promesses faites par la direction à l’intersyndicale.

Nôtre syndicat se retourne vers vous pour avoir  vos témoignages   et  je vous propose de nous contactez par téléphone individuellement au 06 31 60 71 80 ou par courriel à l’adresse suivante : pau-sudct@laposte.net , pour pouvoir effectuer  un suivi sur l’application ou non des promesses en termes de sectorisations et sur les conditions de travail en  général :

La redéfinition des secteurs, pour ne plus avoir des incongruités géographiques dans son planning.

Le Réglage du domi-phone à 30 min entre chaque rendez vous.

Une meilleure répartition des heures entre agents.

Equité et l’égalité de traitement entre agents.

Nôtre syndicat  appelle aussi  à une réflexion beaucoup plus profonde sur votre métier et demande une concertation accrue et un véritable dialogue social  entre  les agents, les syndicats, la direction et les élu(E) s.

La volonté de dé-précariser  ce service est le fondement de nôtre action syndicale.

Une étude du

 CONSEIL DE L’EMPLOI, DES REVENUS ET DE LA COHESION SOCIALE

rejoint nos conclusions sur les difficultés réelles d’un service d’aides à domicile.

« Ce sont souvent des emplois très féminisés, à bas salaire, souvent à temps très partiel, occupés par des femmes souvent sans grande qualification, celles-ci souhaitant travailler davantage »selon le CERC.

Dépeignant la « forte précarité du statut des salariéEs du secteur », le rapport du CERC

IMG_1487